Histoire

Depuis 1882, date de la création du Village de Thiénaba, la charia continue de s’appliquer dans toute sa rigueur. Jamais une femme enceinte hors mariage n’a accouché dans ce village. A son retour après accouchement, elle reçoit 100 coups de fouet de même que celui qu’est l’auteur de sa grossesse.

 

L’expulsion du village est souvent prononcée lorsque l’un des deux refuse de recevoir les coups.

 

La charia exige la peine capitale à la personne est mariée mais, n’ayant pas les pouvoirs d’appliquer la peine capitale, on se limite aux coups de fouet.

 

La mosquée qui date 1906 est devenue vétuste et demande de grands travaux de réfection et même d’agrandissement, compte tenue de la densité de la population. Le soutien de tout un chacun est nécessaire pour la rénovation de la grande mosquée et la construction d’un institut islamique.